Présentation

3594041798_8301b02410.jpgCe blog a pour but premier de faire connaître saint Michel archange, ainsi que sa dévotion.



 

Que Dieu, par l'intercession de saint Michel et de Marie, reine du ciel, vous bénisse.

 

Contact :

st-michel-archange@hotmail.fr

Saint Michel Archange

                             de ta lumière éclaire nous !


Prière de protection 

Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la perfidie et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui Son empire,
nous le demandons en suppliant;
et vous, prince de la milice céleste, refoulez en enfer, par la Vertu divine, Satan et les autres esprits malins qui errent dans le monde
pour la perte des âmes.                            Amen!

Vendredi 26 septembre 5 26 /09 /Sep 13:38

Alors que cette cérémonie obscure a été suivie par à peine une quarantaine de satanistes, l’Heure sainte pour la contrer a rassemblé environ 3 000 catholiques !

topic.jpg

Une guerre est engagée contre le diable, telle est la raison du rassemblement du 21 septembre à Oklahoma, a déclaré l’archevêque. Mais  « nous savons que le Christ a vaincu Satan. La guerre a été gagnée, le Christ a vaincu, malgré quelques escarmouches çà et là, jusqu’au jour où le Christ reviendra pour régner pour toujours ». Mgr Coakley, à la tête de l’archidiocèse de la ville d’Oklahoma, s’exprimait ainsi avant la messe noire prévue depuis des mois au sein d'un centre culturel public de la ville. Le rituel satanique est une sorte d'inversion   obscène de la messe catholique.

L'Eucharistie, un don irremplaçable
À partir de la lecture de l’évangile de saint Jean  sur l’institution de l’Eucharistie, Mgr Coakley a  rappelé durant l'Heure Sainte que l’Eucharistie est un don irremplaçable, un fait que même de nombreux catholiques ne reconnaissent pas. Mais Satan, lui, le reconnaît.  « De nombreuses personnes n’ont pas compris nos efforts constants ou la profondeur de l’outrage  parce qu’elles ne peuvent pas accepter ce que nous croyons être vrai, le plus grand don fait à l’Eglise ».
Voici des mois que l’archevêque combattait pour faire annuler la messe noire, mais les autorités de la ville ont invoqué avec insistance qu’elles étaient liées par la Constitution pour l’autoriser dans un espace public. L'organisateur de l'événement, Adam Daniels, avait affirmé posséder une hostie consacrée en sa possession. Mais il l'a remise à l'archevêché quand il a été menacé de poursuites.

Mettre de côté l'outrage
Mgr Coakley a souligné que ce n’est pas pour protester que, durant l’Heure Sainte eucharistique et la procession eucharistique, lui et plusieurs évêques, des douzaines de prêtres et environ 3000 personnes laïques se sont rassemblées. Il a exhorté ardemment les participants à « mettre de côté l’outrage” pour, en lieu et place, "adorer, et écouter le Seigneur, et ouvrir nos cœurs à l’inspiration de l’Esprit." L’Heure Sainte  était prévue dans l’église Saint-François d'Assise à Oklahoma City en réparation pour les actes de blasphème, selon un communiqué de presse publié par Mgr Coakley. Kieran Green, un membre de la paroisse Corpus Christi à Oklahoma City qui y a participé avec sa tante et grand-mère, a déclaré : "Je me sens comme si nous étions tous appelés à venir aujourd'hui parce que nous avons à combattre le mal par la prière ».

Bien que l'Heure Sainte ait commencé officiellement à 15 heures, un silence recueilli imprégnait le sanctuaire, comble dès 13 heures. Ceux qui n’avaient pas trouvé place dans le sanctuaire ont débordé à l’extérieur à l’ombre des arbres et dans la salle paroissiale. Une grande partie des participants venaient de l’archidiocèse d’Oklahoma City, d’autres venaient d’ailleurs. Sr Marie Bernadette, de l’ordre du Cœur immaculé de Marie  à Wichita est venue avec d’autres religieuses « pour montrer notre unité avec l’Eglise universelle et avec Mgr Coakley, qui est un prêtre (à l’origine), du diocèse de Wichita ». Trois évêques, des diocèses de Tilsa, de Wichita et d’ d’Oklahoma, ont rejoint l’archevêque Coakley, ainsi que de nombreux prêtres, séminaristes et les Chevaliers de Colomb. Le service de prière a commencé par l'exposition du Saint-Sacrement et l'hymne, suivie d'un long temps de prière silencieuse, rompu seulement par les pleurs de quelques bébés. L'homélie portait sur l'importance de l'Eucharistie :« «Notre Seigneur dans l'Eucharistie, qui est la source de l'unité et le lien de la charité, est le cœur de notre foi." La Litanie des Saints, dirigée par Bob Metivier et la chorale de la paroisse Saint-François, a suivi les propos de l'évêque. La litanie incluait une section inhabituelle visant à rejeter le mal. Le chantre chantait "Des embûches du diable et les légions de l'enfer» et  le peuple répondait: «Seigneur, délivre-nous, nous t'en prions."
Tous les participants ont suivi le Corps du Christ autour du bâtiment tout en priant. Les uns ont prié le rosaire en plusieurs langues, tandis que d'autres marchaient en silence. Lorsque l'archevêque a placé l'ostensoir à l'entrée de l'église, l’espace  était littéralement rempli de  croyants à genoux. Un prêtre a guidé le chapelet de la Divine Miséricorde avant la bénédiction. C'est seulement alors que l’assemblée a éclaté en applaudissements, rompant le calme de la cérémonie. Pour le  séminariste Jon Fincher du diocèse de Tulsa, l'événement a influencé son discernement : "Marcher dans les rues au nom de Jésus-Christ m'a donné envie d'être prêtre et de servir l'Eucharistie »…D’autres ont été également touchés. Alors que la plupart des participants étaient catholiques, un prêtre épiscopal Nathan Carr  est venu avec deux de ses six enfants.  « Mes enfants étaient très tracassés par ce qu’ils avaient compris de la messe noire. Aussi nous sommes venus pour soutenir nos frères et sœurs catholiques ainsi que Mgr Coakley qui s’est montré si aimable et généreux », a-t-il raconté. Pour de nombreux participants, l'heure sainte et la procession eucharistique ont constitué un appel à une plus grande conversion. Matthew Valliere, de la paroisse de  St. Damien a déclaré: “ L’espace d’un instant, le monde  s’est évanoui et nous faisions partie du Corps mystique, en marchant dans le ciel, et nous pouvions voir le corps du Christ dans un décor dramatique et le  suivre dans son  royaume.” Mgr Coakley a dit aux participants que la procession eucharistique visait à "rappeler que, nous l’Eglise, sommes présents dans le monde comme la lumière, le sel et le levain." Il a remercié les fidèles de s’être rassemblés si nombreux pour offrir leurs prières face à cet évènement satanique : "Votre présence ici aujourd'hui est un puissant témoignage de votre foi dans une période difficile pour notre communauté."

Par st-michel-archange.over-blog.fr
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 20 mai 2 20 /05 /Mai 11:25

ArchAngelMoscow.jpg

Par st-michel-archange.over-blog.fr
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 9 janvier 4 09 /01 /Jan 15:31
© DR

08/01/2014

Chaque année, depuis 1997, l’ONG Portes Ouvertes publie un Index mondial sur les persécutions des chrétiens dans le monde pour attirer l’attention sur les 50 pays où les chrétiens sont les plus persécutés. « Persécutions » signifie des agressions mais aussi des pressions, des interdictions ou des discriminations.

Cette année, trois nouveaux pays ont fait leur entrée dans ce triste classement : le Bangladesh, le Sri Lanka et la Centrafrique.
Dans son nouvel Index, Portes Ouvertes met en évidence une augmentation générale de la persécution des chrétiens dans le monde et pointe la responsabilité de l'islamisme dans 36 des 50 pays recensés. D’après son directeur, Michel Varton « les régions les plus violemment touchées sont aujourd'hui les pays de la ceinture sahélienne, où un cinquième des chrétiens côtoient un septième des musulmans du monde ».

En termes d’assassinats, a souligné M. Varton lors d’une conférence de presse à Paris, « c'est la Syrie, en proie à la guerre civile, qui détient le sombre record du nombre de chrétiens assassinés (1213) », passant de la 11e à la 3e place du classement. Et les dix pays dans lesquels les chrétiens ont subi le plus de violences sont : la Centrafrique, la Syrie, le Pakistan, l'Égypte, l'Irak, la Birmanie, le Nigeria, la Colombie, l'Érythrée et le Soudan. Rien qu’en Egypte, Portes Ouvertes a recensé au moins 167 actes violents de persécution avérés et plus de 492 tentatives de fermetures d’églises ou bâtiments annexes.

La Corée du Nord, présente dans le rapport douze années de suite, reste le pays où, pour les chrétiens, l'existence est la plus dangereuse et la plus précaire, et où  la persécution se caractérise aussi par une lourde pression sur leurs activités quotidiennes. Mais c’est le cas aussi dans les pays suivants : Afghanistan, Maldives, Somalie, Arabie Saoudite, Yémen, Iran, Libye, Ouzbékistan et  Qatar.

En Somalie, état dit « défaillant », en deuxième position dans le classement, les chrétiens subissent une forte pression qui va jusqu’à porter atteinte à leur liberté de pensée la plus intime. Les églises doivent opérer dans le plus grand secret. Certains clans musulmans mettent à mort quasiment tous les chrétiens qu’ils rencontrent.

En Syrie, entre guerre civile et influence accrue des djihadistes au sein des forces d’opposition, les chrétiens sont devenus un groupe extrêmement vulnérable, soumis à des pressions liées à leur foi, dans tous les domaines de leur vie. Depuis le début de la guerre, il ya près de trois ans,  les atrocités commises contre les chrétiens, n’ont jamais été aussi nombreuses qu’aujourd’hui. La pire attaque recensée contre les chrétiens est celle du 21 octobre 2013, à Sadad, une ville à majorité chrétienne.

Au Pakistan, les chrétiens doivent faire face à de fortes contraintes dans tous les domaines de leur vie. Ils sont regardés avec suspicion et discriminés, et risquent de se faire accuser de blasphème s’ils gardent de la littérature chrétienne chez eux.
 
En Centrafrique, les responsables chrétiens ont tiré la sonnette d’alarme, parlant d’un risque de « génocide confessionnel ». Comme le Mali l’année dernière, la Centrafrique, montre encore « comment un pays qui semblait relativement stable a pu basculer rapidement dans le chaos et comment une population chrétienne peut se retrouver brusquement aux prises avec des violences de nature génocidaires ».

Portes Ouvertes France est partenaire d’Open Doors International, qui réunit 21 bureaux à travers le monde et agit dans plus de 60 pays. Son dernier Index Mondial de Persécution 2014 couvre les événements survenus entre le 1er novembre 2012 et le 31 octobre 2013.
 
 

sources: Portes Ouvertes

Par st-michel-archange.over-blog.fr
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 7 janvier 2 07 /01 /Jan 16:29

L’important pour le diable, c’est que nous ne portions pas de fruit pour le Royaume. Donc il cherche à nous endormir : « Bonne nuit, les chrétiens ! »

Par st-michel-archange.over-blog.fr
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 juillet 2 30 /07 /Juil 17:41

"En 1996, lorsque le pape François était évêque auxiliaire du Cardinal Quarracino à Buenos Aires, un miracle eucharistique notoire eut lieu. C'est le pape actuel qui demanda lui-même à ce qu'il soit photographié et qui examina ce fait. Les résultats sont stupéfiants.

Le 18 août 1996, à 19h, le père Alejandro Pezet célébrait la messe dans l'église qui se trouve dans le centre commercial de la ville. Alors qu'il finissait de donner la Sainte Communion, une femme vint lui dire qu'elle avait trouvé une hostie dont on s'était débarrassé au fond de l'église. En allant à l'endroit indiqué, le P. Alejandro vit l'hostie souillée. Comme il ne pouvait pas la consommer, il la plaça dans un petit récipient d'eau qu'il rangea dans le tabernacle de la chapelle du Saint Sacrement.

Le lundi 26 août, ouvrant le tabernacle, il vit à sa grande stupéfaction que l'Hostie était devenue une substance sanglante. Il en informa Mgr Jorge Bergoglio qui donna des instructions afin que l'Hostie soit photographiée de façon professionnelle. Les photos, prises le 6 septembre, montrent clairement que l'Hostie, qui était devenue un fragment de chair sanglante, avait beaucoup grossi en taille. Pendant plusieurs années l'Hostie demeura dans le tabernacle, toute l'affaire étant gardée secrète. Comme l'Hostie ne souffrait d'aucune décomposition visible, Mgr Bergoglio décida de la faire analyser scientifiquement.

Le 5 octobre 1999, en la présence des représentants de Mgr Bergoglio devenu archevêque, le Dr Castanon préleva un échantillon du fragment sanglant et l'envoya à New York pour analyse. Comme il ne voulait pas influencer les résultats de l'examen, il décida de cacher à l'équipe de scientifiques l'origine de l'échantillon. L'un de ces scientifiques était le réputé cardiologue et pathologiste médico-légal, le Dr Frederic Zugiba. Il détermina que la substance analysée était de la véritable chair et du vrai sang contenant de l'ADN humain. Il déclara que :

« la matière analysée est un fragment du muscle du cœur qui se trouve dans la paroi du ventricule gauche, près des valves. Ce muscle est responsable de la contraction du cœur. On doit se rappeler que le ventricule gauche du cœur agit comme une pompe qui envoie le sang à travers tout le corps. Le muscle cardiaque est dans un état d'inflammation et contient un nombre important de globules blancs. Ceci indique que le cœur était vivant au moment où l'échantillon a été prélevé. J'affirme que le cœur était vivant étant donné que les globules blancs meurent en dehors d'un organisme vivant. Ils ont besoin d'un organisme vivant pour les maintenir. Donc, leur présence indique que le cœur était vivant quand l'échantillon a été prélevé. Par ailleurs, ces globules blancs avaient pénétré les tissus, ce qui indique d'autant plus que le cœur avait été soumis à un stress intense, comme si son propriétaire avait été battu sévèrement au niveau de la poitrine. »

Deux Australiens, le journaliste Mike Willesee et le juriste Ron Tesoriero, furent les témoins de ces tests. Connaissant l'origine de l'échantillon, ils étaient sidérés par la déclaration du Dr Zugiba. Mike Willesee demanda au scientifique combien de temps les globules blancs auraient pu rester vivants s'ils provenaient de tissus humains conservés dans de l'eau. Le Dr Zugiba lui répondit qu'ils auraient cessé d'exister au bout de quelques minutes. Le journaliste révéla alors au docteur que la substance d'où provenait l'échantillon avait d'abord été conservée dans de l'eau ordinaire pendant un mois et qu'ensuite, pendant trois ans, elle avait été conservée dans un récipient d'eau déminéralisée, et c'est seulement après ce temps qu'un échantillon avait été prélevé pour analyse. Le Dr Zugiba était très embarrassé pour prendre ce fait en considération. Il déclara qu'il n'y avait aucun moyen d'expliquer ce fait scientifiquement. Aussi le Dr Zugiba demanda-t-il :

« Vous devez m'expliquer une chose : si cet échantillon provient d'une personne morte, alors comment se peut-il que pendant que je l'examinais, les cellules de l'échantillon étaient en mouvement et pulsaient ? Si ce cœur provient de quelqu'un qui est mort en 1996, comment peut-il être toujours en vie ? »

Alors seulement Mike Willesee révéla au Dr Zugiba que l'échantillon analysé provenait d'une Hostie consacrée (du pain blanc sans levain) qui s'était mystérieusement transformée en de la chair humaine sanglante. Ahuri par cette information, le Dr Zugiba répondit :

« Comment et pourquoi une Hostie consacrée peut changer son caractère et devenir de la chair et du sang humains vivants, cela restera un inexplicable mystère pour la science - un mystère totalement au-delà de sa compétence. »

Ensuite le Dr Ricardo Castanon Gomez prit des dispositions pour que les rapports du laboratoire établis à la suite du miracle de Buenos Aires soient comparés à ceux élaborés après le miracle de Lanciano, encore une fois sans révéler l'origine des échantillons de test. Les experts qui procédèrent à cette comparaison conclurent que les deux rapports des laboratoires avaient analysé des échantillons de tests provenant de la même personne. Ils signalèrent encore que les deux échantillons révélaient un sang de type « AB » positif. Ce sang porte les caractéristiques d'un homme qui est né et qui a vécu au Moyen Orient.

Seule la foi dans l'extraordinaire action de Dieu donne la réponse raisonnable ! Dieu veut que nous soyons conscients qu'Il est vraiment présent dans le mystère de l'Eucharistie. Le miracle eucharistique de Buenos Aires est un signe extraordinaire attesté par la science. A travers lui Jésus désire réveiller en nous une foi vivante en Sa Présence Réelle dans l'Eucharistie, réelle et non pas symbolique. C'est seulement avec les yeux de la foi et non pas avec nos yeux humains, que nous Le voyons sous l'apparence du pain et du vin consacrés. Dans l'Eucharistie Jésus nous voit et nous aime et désire nous sauver."

 


Lu ici 

Par st-michel-archange.over-blog.fr
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés